Ce blog se propose de donner quelques conseils à ceux qui souhaitent aborder l'art de la terre, autrement dit la céramique.

Les différentes familles de céramique

* La poterie cuite à moins de 1000 degrés. C'est de la faïence (terre à faïence), du raku, de la poterie primitive (terre à grès ou terre à raku)
* La poterie cuite aux alentours de 1200 degrés. C'est du grès(terre à grès)
* La poterie cuite aux alentours de 1400 degrés. C'est de la porcelaine (terre porcelanique)

Les différentes phases du travail

. Le montage de la pièce
La technique du tournage, qui demande un véritable apprentissage, n'est pas traitée dans 'ceramiquefacile'
2. le travail sur pièce crue
A ce stade, on peut lisser, graver, estamper, passer de l'engobe
3. le travail sur biscuit
On peut faire des tas de choses : passer de l'engobe et émailler, passer des oxydes et émailler, émailler en couleur, émailler et faire cuire dans un four spécial raku pour craqueler..
4. Le travail sur émail
Une fois la seconde cuisson réalisée (émaillage), on peut encore travailler sa pièce..et la cuire une troisième fois

Mélange d'engobes

Les engobes pouvant être posées sur biscuit (la solution que nous recommandons pour les débutants) se mélangent parfaitement pour obtenir des teintes intermédiaires. Par prudence, il vaut mieux méler des engobes de même marque, bien que personnellement nous ayons souvent réussi des mélanges d'engobes de marque différente.
Faire des essais avant de se lancer dans une grande pièce . Le panneau en question a demandé plus de 70 essais pour l'obtention des 6 coloris désirés.
Si vous souhaitez retrouver plus tard la même teinte, notez dans un cahier les proportions du mélange. Exemple : essai 132= 1 cuiller rase de bleu 24 + 2 cuillers rases de jaune chrome 36. Encore une précision : le numéro de l'essai doit être gravé en caractères assez gros sur la terre avant cuisson (et non écrit à l'encre de chine comme certains débutants le font, car l'encre ne tient pas à la cuisson)

Mélange d'émaux

Bien sûr, on peut mélanger aussi les émaux!
* 50% d' émail transparent brillant +50% d'émail transparent mat donnent un émail satiné, à condition que les deux émaux appartiennent à la même famille (on mélange les émaux plombeux entre eux et les émaux non plombeux entre eux)
* un émail bleu + un émail jaune donne...un émail vert plus ou moins foncé suivant les proportions etc etc * par contre, on ne mélange pas sans risque les émaux 'à effet'
* dans le même ordre d'idées, on peut superposer les émaux, surtout si l'on travaille au pistolet, et créer des effets de nuage très intéressants. Mais attention, il faut être logique : un émail opaque ne se pose pas sur un émail transparent car il le fait disparaître. Par contre, plusieurs émaux transparents peuvent se superposer sur un émail opaque servant de fond. Exemple : émail opaque bleu clair + nuages de vert transparent deci-delà + légers nuages d'aubergine.